Silence, on rénove !

Cycle « Belleville-Ménilmontant en images » N° 4.

En 1918, le quartier de Belleville était déjà inscrit dans la liste des îlots insalubres. Une urbanisation naissante se profile dès les années 50 et passe à l’urbanisation intensive des années 1960.

De la « désastreuse » transfiguration de la Place de Fêtes, à la politique des « zones d’aménagement » plus contestées que « concertées » des années 1980-90 (ZAC des Amandiers à Ménilmontant, ZAC du Bas-Belleville), les conditions de « rénovation » de ces quartiers, le relogement, la conception des constructions nouvelles sur fond de spéculation immobilière ne sont pas sans conséquence sur le plan social et humain : détérioration des conditions de vie et destruction des structures sociales.
Au programme notamment de la séance : Belleville, documentaire de Clément Lepidis et Jean-Baptiste de Battista (1964 ’), Ville à vendre, d’Alain Moreau, Patrick Laporte, Jean-Paul Miroglio, Joêl Theze, Olga Wegrzecka (1971), Rue des partants de Gilles Dinnematin (1995), Ca va ça vient , fiction de Pierre Barouh avec Areski Belkacem (1970).

En articulation avec la rencontre-débat du 23 avril organisée par le Réseau Mémoires-Histoires en Ile-de-France au Carré Beaudoin/Mairie du 20e arrdt de Paris/

Structure organisatrice :
Trajectoires/Collectif Docomoto en partenariat avec la Bellevilloise

La Bellevilloise – Le Forum


Structure(s) organisatrice(s)


- Trajectoires

Infos pratiques

Structure organisatrice :
Trajectoires/Collectif Docomoto en partenariat avec la Bellevilloise

La Bellevilloise – Le Forum

Payant