Journée de formation

Intervenants, Artistes et publics dans les projets Mémoires / Histoires

Formation organisée par le Théâtre de la Nuit et ARCADI Passeurs d’images

Du recueil de témoignages à la conduite d’ateliers, de la création d’un artiste à la co-construction d’une production :
quels enjeux, quelles méthodes, quelles formes, quelles relations avec les publics ?

Autour de réalisations audio-visuelles, photographiques, et du spectacle vivant, s’appuyant sur un partage d’expériences, l’intervention de membres de réseau et le regard analytique d’experts extérieurs.

PDF - 108.9 ko
Déroulé de la formation

Cette formation permettra aux participants de :

Mieux comprendre les objectifs, intérêts, et difficultés du travail avec les publics, Développer la capacité d’analyse de ses propres pratiques,
Améliorer ou acquérir des outils et méthodes de travail,
Pouvoir intégrer une démarche scientifique au coeur de ces projets
Découvrir d’autres démarches innovantes ou exemplaires.

Les publics concernés sont :

  • les porteurs de projets mémoires et/ou histoires d’une population, d’un territoire - les différents acteurs impliqués auprès de ces populations et/ou territoires
  • les scientifiques (historiens, ethnologues, sociologues...) travaillant sur ces thématiques
  • les institutions et médias intéressés ou concernés par ces thématiques

vendredi 30 mars et jeudi 5 avril, 9h30-17h30 : 2 journées de formation


Vendredi 30 mars : du recueil de témoignages, des ateliers et restitutions

de 9h30 à 13h : le collectage, le recueil de témoignage

à partir de présentation de témoignages bruts, de paroles d’habitants

  • les objectifs de la démarche
  • la mobilisation des publics
  • la préparation des entretiens
  • le moment du recueil du témoignage
  • après le témoignage

de 14h à 17h30 : les ateliers-mémoires, entre réel et création

à partir de présentations de différentes pratiques d’ateliers et modes de restitutions

I –les ateliers, quels enjeux, publics, outils, intervenants :

  • les ateliers de collectage, une transmission entre témoins et participants -les ateliers de pratiques artistiques, l’expression des participants

II-les restitutions et valorisations :

  • Restituer ? Totalement, partiellement ? Fidèlement ? Selon quels modes ? -Valoriser, ordonner ? Pour quels objectifs, selon quels critères ? Par qui ? -En pratique, comment ? pour qui ? dans quels lieux ?
  • Le temps de la restitution, moment de rencontres, d’échanges, de débats -les question des traces, quoi, pourquoi, pour qui ?

Jeudi 5 avril : du témoignage au récit, du récit à la fiction : l’artiste, le scientifique, le témoin, le public

de 9h30 à 13h : des histoires à partager, de nouvelles écritures scéniques

  • l’écriture et la création des histoires :
  • la liberté de l’artiste et le respect du témoignage, des archives
  • les écritures scéniques :
  • du récit de vie au conte et à la fiction
  • du théâtre-forum à la conférence-spectacle
  • vers de nouvelles formes, souvent composites, croisées, éclatées

de 14h à 17h30 :

Les productions audiovisuelles « partagées » sur le thème de la mémoire , des expériences innovantes et singulières
Les places respectives des participants et des artistes dans le processus de création : Proposition d’une typologie en trois mouvements illustrée à chaque fois d’un projet
« exemplaire »

1/ le cinéma documentaire au risque de l’altérité : quand des habitants apprentis cinéastes filment d’autres habitants. L’Exemple de L’atelier Varan du 20ème.

2/ le cinéma documentaire sous le signe de la co-fabrication : Quand des lettres filmées sont le fruit d’une réalisation "partagée". L’exemple de Correspondances

3/ le cinéma documentaire en quête de (s) mémoires(s) : quand l’archive et le témoignage servent de matériau premier à la création cinématographique : L’exemple de José Viera : « la Photo déchirée » / « les Gens des baraques » de Robert Bozzi


Organisateurs-intervenants du réseau

  • Claudie Le Bissonnais, coordinatrice du dispositif Passeurs d’images en Île de France à ARCADI
  • Dominique Falcoz : directrice de “Mémoires & Histoire au-delà du périph’”, responsable des formations spectacle vivant au CIFAP

Intervenants extérieurs

  • Jean-Barthélémy Debost : Historien, chef du bureau de la médiation au service du Patrimoine du CG 93
  • Anne Toussaint, réalisatrice, déléguée générale de l’association « Les Yeux de l’ouie »

Structure(s) organisatrice(s)


- ARCADI - Passeurs d’images - Théâtre de la Nuit

Infos pratiques

  • lieu de formation : 25 rue de citeaux 75012 Paris
  • Métro : Faidherbe Chaligny
  • Inscription indispensable au 01 47 35 18 00

Gratuit , Inscription obligatoire

Effectif : 6 à 16 personnes