Journée régionale « L’action territoriale, vecteur essentiel de la politique d’intégration »

Mercredi 11 mai 2016 au Musée national de l’histoire de l’immigration (Paris 12e)
Le Réseau Mémoires-Histoires en Île-de-France recommande cette journée régionale consacrée à l’intégration, à l’initiative du préfet de la région Ile-de-France, préfet de Paris et en partenariat avec le Musée national de l’histoire de l’immigration.
Frédéric PRAUD, de Paroles d’hommes et de femmes (Hauts-de-Seine), association membre du Réseau Mémoires-Histoires en Île-de-France, interviendra à la table ronde de 10h45 animée par Marie Poinsot.
INSCRIPTION ET PROGRAMME AUPRES DE LA DRJSCS, MERCI DE REMPLIR LE FORMULAIRE EN LIGNE : https://solen.sante.gouv.fr/cgi/HE.exe/SF?P=75z203z2z-1z-1zE0ED57DF7B
A noter : inscriptions dans la limite des places disponibles, un e-mail de confirmation vous sera adressé.
Infos pratiques : http://www.histoire-immigration.fr/infos-pratiques/venir-au-musee
Pour toute question relative à cet événement vous pouvez contacter la DRJSCS par mail : DRJSCS75-communication@drjscs.gouv.fr
Site Internet de la DRJSCS : http://ile-de-france.drjscs.gouv.fr/
Site Internet du Musée national de l’histoire de l’immigration : http://www.histoire-immigration.fr/
La politique d’intégration a fait l’objet d’une refondation en février 2014 avec une nouvelle feuille de route gouvernementale ciblant en priorité l’accueil et l’accompagnement des étrangers primo-arrivants.
Au regard de l’importance de la population immigrée en Ile de France, la journée régionale du 11 mai sera l’occasion de rendre visible les modalités d’accompagnement des primo-arrivants sur le territoire francilien ainsi que les initiatives locales en direction des populations étrangères plus durablement installées sur le territoire national.
Ce colloque est justement centré sur l’action territoriale, vecteur essentiel de la politique d’intégration.
La table ronde devrait permettre un échange entre des acteurs publics engagés dans la mise en œuvre des orientations de l’État et des partenaires associatifs avec en appui, l’éclairage de chercheurs spécialistes de l’immigration.